Animer, motiver, proposer, au service des migrants

Dernière mise à jour : 11 sept.



La publication du rapport 2022 sur l'état de la migration dans le monde par l'OIM (Organisation Internationale pour les Migrations ) permet de faire le point.


"281 millions de personnes vivaient dans un pays autre que leur pays de naissance en 2020, soit 128 millions de plus qu’en 1990 et plus de trois fois plus qu’en 1970."


"En 2020, l’Europe et l’Asie accueillaient, respectivement, quelque 87 millions et 86 millions de migrants internationaux, représentant 61 % de la population mondiale totale de migrants."




"Les nationaux des pays aux niveaux très élevés de développement humain peuvent voyager sans visa dans environ 85 pour cent de tous les autres pays du monde. Ces pays sont également des pays de destination importants et populaires. Cependant, les restrictions de visas en place pour les pays à très bas niveaux de développement indiquent que les voies de migration régulière sont problématiques pour ces citoyens. Les voies irrégulières constituent probablement une option plus réaliste (sinon la seule) disponible pour les potentiels migrants de ces pays."


"Près de 87 millions de migrants internationaux vivaient en Europe en 2020, soit une hausse de près de 16 % depuis 2015, lorsqu’ils étaient environ 75 millions. Un peu plus de la moitié d’entre eux (44 millions) étaient nés sur le continent mais habitaient ailleurs dans la région, ce qui représente une augmentation par rapport à 2015 (38 millions). La population de migrants non européens a dépassé les 40 millions en 2020."


En ce qui concerne la France, il y a un décalage entre l'exploitation politique qui est faite de l'arrivée des migrants et la relative faiblesse des chiffres de l'immigration. (voir tableau ci-dessous)


"En juin 2021, l’Union européenne était encore en train de négocier un nouveau pacte sur la migration et l’asile qui, entre autres, vise à relever le défi de la migration irrégulière par un renforcement des partenariats avec les pays d’origine et de transit, une meilleure gestion des frontières extérieures de l’Union, et une répartition mieux équilibrée des responsabilités. Les pays de première entrée, tels que l’Espagne, l’Italie, Malte et la Grèce, continuent de réclamer plus de «solidarité » dans le nouveau pacte, afin d’alléger les pressions en matière de migration irrégulière auxquelles ils sont confrontés. Alors que les routes migratoires, notamment celle de la Méditerranée orientale, ont enregistré une baisse des arrivées en 2020, les routes traversant la Méditerranée occidentale et l’Atlantique depuis l’Afrique de l’ouest vers l’Espagne ont enregistré de fortes augmentations. Ces défis, et la souffrance humaine connexe, sont revenus au premier plan au début de 2021 lorsque des milliers de personnes, venant principalement du Maroc, ont atteint l’enclave espagnole de Ceuta260. En réponse, les autorités espagnoles ont déployé l’armée dans la ville, et des milliers de migrants ont été renvoyés au Maroc."


La restriction concernant l'obtention des visas pour voyager légalement en Europe entraîne une immigration clandestine exposant à des drames humains.


Possibilité de télécharger le rapport en français en cliquant sur ce lien !


Ce rapport nous conforte dans l'idée que parmi toutes les causes sociales qui méritent notre attention, la situation des migrantes et des migrants nous paraît la plus préoccupante.


L'injustice, la bureaucratie discriminatoire, la soumission aux campagnes de l'extrême droite, le désastre humain provoqué par les prises de risque , tout cela ne peut que nous révolter, nous qui avons dans notre ADN le désir de liberté, de justice et d'universalisme !


Nous invitons toutes les francs-maçonnes et les francs-maçons à nous rejoindre et à participer à cette mobilisation. Merci d'avance !

11 vues0 commentaire